Biographie

André Moisan est réputé pour sa maîtrise de l'instrument, sa grande musicalité et la clarté de son jeu. Depuis 1977, on peut l'entendre régulièrement en concert et à la radio, tant comme soliste que comme chambriste. Ses nombreux concerts à l'étranger, notamment au Carnegie Hall, au Royal Concertgebouw et à Radio-Berlin, lui ont valu de se hisser parmi les interprètes de premier plan. Il a eu le privilège de jouer sous la direction de chefs réputés, surtout avec l'Orchestre symphonique de Montréal. Il faisait d'ailleurs ses débuts avec cet orchestre en 1977 sous la direction d'Andrew Davis et, en 1997, il fut soliste sous la baguette de Charles Dutoit. Il occupe, au sein de l'OSM, le pupitre de saxophone solo et de clarinette basse depuis mai 1999. Il est également professeur agrégé à la faculté de musique de l'Université de Montréal où il enseigne depuis 1989.

Membre de la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) depuis 1977, il a aussi fait partie du Nouvel Ensemble Moderne (le NEM) de 1989 à 1996. Au cours de sa carrière, André Moisan a reçu de nombreux prix et il a été mis en nomination à quatre reprises pour le prix Opus comme soliste, chambriste et chef d'orchestre. Animateur et pédagogue accompli, il dirige, à l'OSM, pour la série Matinées Jeunesse depuis 1998, ainsi que pour la série Jeux d'enfants. Finaliste à plusieurs reprises, il a remporté le prix Opus du "Concert famille" de l'année 2003 pour un concert de cette série et à nouveau à titre de chef d'orchestre avec l'OSM en 2007. André Moisan dirige régulièrement au Canada et à l'étranger.

D'ailleurs au cours de la saison 2008-09 qui marque ses 30 ans de carrière professionnelle, on le trouvera au pupitre de l'Orchestre symphonique de Montréal et de Québec.

L'année 1996 marque l'enregistrement de son premier disque solo, Impressions de France, et depuis, il a enregistré 6 autres disques sous étiquette ATMA, tous classés "enregistrement de référence " par la critique internationale.

André Moisan a commencé l'étude de la clarinette avec son père, clarinettiste à l'Orchestre symphonique de Montréal de 1952 à 1998. Il s'est ensuite perfectionné auprès de Robert Crowley, également soliste à l'OSM, puis à Chicago avec Larry Combs, soliste de l'OSC, et finalement à Berlin avec Karl Leister.

André Moisan